mardi 30 janvier 2007

Innovation et dynamisme pour mieux répondre aux besoins des clients


ID-Ghana change de visage en 2007. Depuis sa création en 1998, la méthodologie de l'organisation (ainsi que sa "politique" pour ainsi dire) s'est inscrite dans une trajectoire linéaire sans changements significatifs. En gros, le volet crédit de l'activité de l'organisation était relativement standardisé, avec 3 types de produits offerts : deux produits de prêts individuels (micro loans et small loans) et un produit de prêt de groupe solidaire (group loans). L'adhésion au principe de la caution solidaire régissait le fonctionnement des groupes, et donc était un préalable auquel tous les membres du groupe étaient tenus de se conformer. Le volet épargne de l'activité d'ID-Ghana était, quant à lui, étroitement lié à la composante crédit puisque l'épargne dont les clients disposaient n'était rien d'autre qu'un pourcentage "bloqué" obligatoirement sur le crédit consenti. Dans le cadre de cette méthodologie, une méthode de collecte à l'agence était combinée à la collecte sur le terrain (essentiellement pour le suivi des partenaires n'ayant pas remboursé leur prêt à l'agence à la date convenue).

A partir du second semestre de 2006 néanmoins, l'idée a émergé, après étude des besoins des clients, d'une part de réajuster la méthodologie de l'organisation pour offrir plus de flexibilité aux clients, endiguer les taux élevés d'impayés et réduire les coûts, et d'autre part d'offrir plus de marge de manœuvre et de choix aux clients grâce à la mise en place d'un produit d'épargne volontaire (et non plus seulement obligatoire). Ces deux nouvelles orientations font l'objet d'une expérimentation à travers la mise en œuvre (en cours) de deux projets pilotes au niveau de deux de nos agences : Glefe et Agbogbloshie.

Nous reviendrons avec plus de détails sur les caractéristiques de ces pilotes.

Publié par Racine Ly (ancien responsable de programme)

Bienvenue sur le blog d'ID-Ghana !


Initiative Development Ghana est une ONG de microfinance ghanéenne créée en juillet 1998 avec l'objectif de permettre aux populations des quartiers pauvres d'Accra, la capitale ghanéenne, d'avoir un accès durable à des services de crédit, d'épargne et de formation. En près de 9 ans d'existence, ID-Ghana est parvenue à se hisser au rang des opérateurs les plus importants du secteur de la microfinance au Ghana, en misant sur l'intervention en milieu urbain.

La particularité d'ID-Ghana, comme celle de tous les programmes/partenaires soutenus financièrement et techniquement par Entrepreneurs du Monde, c'est de cibler tant que faire se peut les familles les plus démunies, une clientèle à laquelle la plupart des institutions de microfinance portées prioritairement par l'objectif de viabilité et de rentabilité financière rechignent à s'adresser. La rentabilité financière n'est pas négligée à ID-Ghana, loin de là ! Elle est même un impératif qu'aucune institution de microfinance ne peut se permettre de négliger. Seulement, au lieu d'être une fin en soi, elle est un moyen au service de la lutte contre l'exclusion sociale.

Plus de 95% des clients d'ID-Ghana sont des femmes. Aujourd'hui, l'ONG compte 7 agences qui ont la particularité d'être implantées dans des quartiers pauvres de la capitale ghanéenne, mais aussi, pour la plupart d'entre elles, au cœur des marchés à forte activité économique (essentiellement dans l'informel) : Agbobgloshie, Kaneshie, Madina, Dansoman, Nima New Town, Chorkor et Glefe. Etre au plus près des populations pauvres afin de leur fournir des services adaptés à leurs besoins : tel est en effet le credo d'ID-Ghana. L'organisation compte un personnel terrain de 26 personnes (chefs d'agence et agents de crédit), un staff d'une dizaine de personnes au sein de son Département Administration & Finances (comptables, opératrices de saisie et personnel de soutien). Le siège de l'ONG est situé dans le quartier d'Asylum Down, avec un 'management' très réduit de 4 personnes.

En ce début d'année 2007, ID-Ghana se trouve face à des enjeux de taille qui traduisent sa volonté d'offrir des services toujours adaptés à sa clientèle cible, et surtout d'être ancrée plus que jamais dans l'offre d'une gamme importante de services non financiers (formations à la gestion de micro activités économiques, formations sociales sur les questions de santé, d'hygiène, de nutrition, etc.). La mission sociale ne doit pas cesser de guider la démarche de l'organisation. C'est ce qui justifie l'existence d'un Département Social composé de deux formateurs spécialisés (à temps plein) et d'un travailleur social (en cours de recrutement), qui seront là pour aider et être à l'écoute des clients.

Publié par Racine Ly (ancien responsable de programme)