vendredi 21 août 2009

La Success Story d'août au Ghana

Jessie est une femme divorcée de 58 ans, mère de trois enfants. Les aînés ont respectivement 38 et 33 ans et sont tous deux mariés, tandis que le plus jeunes (18 ans) est au lycée. Elle est originaire de la Région du Grand Accra mais est née et a grandi à Kaneshie, Accra. Elle vit actuellement à Bubuashie mais a installé son affaire à Kaneshie où elle a une échoppe.
Jessie vendait autrefois des produits cosmétiques mais a décidé de changer pour la vente de vêtements, qui lui semblait alors plus profitable. Elle ouvre son magasin tous les jours de 7:00 à 17:30.
Son second enfant s’est installé au Etats-Unis. Il avait pour habitude de lui envoyer de l’argent qu’elle investissait dans son affaire. Mais lorsqu’il s’est marié, ses envois ont arrêté immédiatement, mettant un terme à ses plans d’expansion. C’est en discutant de ces difficultés avec une amie qu’elle découvrit ID-Ghana.

Après avoir établi le contact avec l’organisation et avoir reçu les agents de crédit dans son magasin, elle a pu obtenir un premier prêt de GH¢ 300 en octobre 2007. Puis elle a obtenu successivement GH¢ 500 et GH¢ 700 en avril et novembre 2008. A présent, elle fait partie des partenaires ‘Front Desk’ d’ID-Ghana (i.e. elle repaie son prêt au guichet de l’agence de Kaneshie) et elle a utilisé son 4ème prêt de GH¢ 500 pour faire croître son affaire.
Avec le support d’ID-Ghana, elle pu significativement diversifier son petit business : au fil du temps, elle a inclus dans sa gamme des sous-vêtements, des soutiens-gorge et des foulards. Avant de prendre des prêts, ses ventes journalières s’élevaient à GH¢ 10/30.
Aujourd’hui, ce chiffre est monté à GH¢ 30/100! En plus de son épargne de GH¢ 100 avec ID-Ghana, elle a aussi un compte avec UT Bank. Actuellement, elle est capable de subvenir à ses besoins sans problème aucun. Elle est heureuse de pouvoir payer les frais scolaires du plus jeune de ses enfants sans difficultés ; elle a même utilisé son épargne pour ce faire. A présent, elle rêve de construire une maison pour ses enfants. Elle est certaine de pouvoir arriver à ses fins puisqu’elle épargne dur pour ce projet !