lundi 20 décembre 2010

Une session hebdomadaire d’octroi de crédit dans l'agence d’Initiative Development – Ghana (IDG) à Kaneshie.

Du concret, pour vous donnez plus de détails sur le déroulement de nos actions.

Stephen Dugbazah, le directeur d’IDG, fait l’appel des deux leaders de groupe.

2 groupes « Onipa Nua » («Solidarité mutuelle » en Twi) se sont donnés rendez-vous dans la salle de réunion du marché de Kaneshie pour obtenir leurs prêts en main propre.

Tout d’abord, la formatrice Eva Ankrah, ouvre la réunion par un discours sur les modalités du prêt et le déroulement de la séance, les bénéficiaires ont déjà reçu une formation complète sur la gestion d’un crédit et sur la méthodologie Onipa Nua, il ne s’agit que d’un rappel.

Puis le Directeur d’IDG, Stephen Dugbazah prend la parole, pour insister sur le fait que respecter son engagement est primordial pour pouvoir continuer à évoluer avec IDG. Agnes Osei, l’assistante pour la gestion du système d’information, annonce ensuite la vérification d’identité et rappelle les modalités de remboursement.

Des techniques d’animations, permettent de garder l’attention des bénéficiaires soutenue lors de ces réunions. Par exemple, l’orateur dit « Hello ? » et tous les bénéficiaires doivent répondre. La personne peut le faire 2 fois successivement pour être certain(e) d’interrompre les discussions privées des partenaires.

Agnes Osei vérifie les identités des bénéficiaires.

Après les discours de présentations et de rapides rappels des modalités, les dossiers de demande de crédit avec photo d’identité remplis au préalable et validés par la direction financière sont distribués aux membres des groupes présents tout en vérifiant avec une pièce d’identité qu’il s’agit bien de la bonne personne. Les bénéficiaires sont ensuite appelés à rejoindre le bureau pour que l’agent de crédit puisse prendre leurs empreintes ainsi que celles du leader de groupe (1 bénéficiaire par groupe Onipa Nua est nommé leader par les autres membres) sur ce même dossier et pour leur donner le montant octroyé.

L’agent de crédit Charles Ampaw prend les empreintes du leader de groupe avant de prendre celles de la bénéficiaire.

L’argent est recompté par l’agent de crédit avant d’être donné au bénéficiaire qui vérifie une fois encore, face aux responsables présents, que le montant est bien celui qui figure sur le dossier. Pour certains qui ne savent pas compter correctement ou sont intimidés, c’est un des responsables qui fait la vérification pour leur apprendre.

Agnes recompte l’argent pour la bénéficiaire sous l’œil du D.G.

Une fois la somme d’argent reçue, les bénéficiaires retournent à leurs activités génératrices de revenus et devront une fois par semaine, assister à la réunion de groupe à proximité de leur zone d’habitation ou d’activité pour rembourser progressivement le crédit, faire un dépôt d’épargne pour ceux qui souscrivent à ce service, recevoir une formation sur des sujets divers comme l’inscription au National Health Insurance Scheme (NHIS), l’assurance médicale publique au Ghana, ou encore sur l’importance de l’épargne.

S.A.

jeudi 16 décembre 2010

Projet «Spiruline, Microfinance & Santé» : L’heure du bilan et des récompenses...

  • Des vélos pour les meilleurs Nakoglbzanga et Yã-baarυ-nir

En ce mois de décembre qui marque aussi la deuxième année de vie du Projet Spiruline & Microfinance à Koudougou et le premier semestre à Diébougou, Entrepreneurs du Monde, grâce au soutien de ses partenaires financiers, a entrepris d’encourager les meilleurs acteurs du projet et de favoriser par la même occasion une saine émulation au sein de ces derniers. C’était le 16 décembre à Dano et Koper, et le 24 décembre 2010 à Poa, Ralo, Koudougou et Zoula (zone d’intervention d’AsIEnA, IMF partenaire du projet).

Du côté des vendeurs, la palme d’or est revenue à NIKIEMA Jérémie qui ravit la vedette à OUEDRAOGO Justine (de Poa comme lui) dont l’activité est momentanément interrompue pour des raisons indépendantes de sa volonté avec 18,375 Kg vendus contre 14 Kg. Deux autres vendeuses ont été primées à Koudougou. A Dano, c’est DABIRE Nathalie qui est en tête avec 5,050 Kg vendus en cinq mois. Avec elle, trois autres vendeuses ont été primées dont une de Dano et deux de Koper (Lopal & Kpaï). Sourire et émotion étaient naturellement au rendez vous pour ces bénéficiaires de vélo verts «Spiruline = Santé».

  • · Vivres et Roumdé pour les Parents Santé & Yã-baarυ-sãa/Yã-baarυ-mãa

Les Parents Santé qui ont pour mission de promouvoir bénévolement la consommation de la spiruline au sein de leurs Mutuelle de Solidarité, n’ont pas été oubliés ! Des vivres (sacs de riz local de Bagré) et des foyers améliorés Roumdé (produits vulgarisés avec l'appui du projet FAFASO de la GIZ - Coopération allemande) ont été remis à ces acteurs de l’ombre pour les stimuler dans cette mission qu’ils rendent à leurs MUSO. Au-delà des Parents Santé récompensés, c’est l’effort de la MUSO à consommer cette algue nutritive et bienfaisante qui a été reconnu. Là aussi, le sourire était au rendez-vous à la veille de ces fêtes de Noël 2010 et de Nouvel an 2011.

Par ces marques d’encouragement, Entrepreneurs du Monde souhaite donner les moyens aux meilleurs acteurs du Projet Spiruline d’aller beaucoup plus loin et de booster ainsi la santé collective dans leurs milieux de vie. Et comme pour marquer la rime, Vélo & Vivres, Spiruline & Santé ! Merci à tous ceux qui nous ont aidés à aider ces infatigables défenseurs de la santé ! Et que la Spiruline aille de plus en plus loin pour faire de plus en plus barrière à la malnutrition et à la maladie !

Note : Sur les deux ans et sur ces deux zones, 275 Kg de spiruline environ ont été vendus aux populations !

Rapporté par W. Modeste SOUBEAGA

Responsable Programme EdM-BF

vendredi 3 décembre 2010

La Spiruline gagne du terrain à Dano et Koper : la 2ème promotion des distributeurs est née !


Et de deux ! La deuxième promotion de Parents Santé (Yãabarυ-sãa/ Yãabarυ-mãa pour désigner papa et maman santé en langue locale Dagara) et vendeurs de Spiruline (Yãabarυ-nir pour désigner «l’homme de la santé») est formée et opérationnelle depuis le 10 Novembre 2010.

Le réseau des vingt distributeurs de spiruline de Dano et Koper, zones d’intervention d’AsIEnA notre partenaire IMF, se voit ainsi renforcé par vingt six (26) nouveaux acteurs. Ceux-ci, à l’instar de leurs aînés de la première promotion formés en juin 2010, ont suivi les quatre (04) modules de formation que sont «Spiruline et Nutrition», «Rôle et responsabilités dans le projet», «Techniques de communication autour de la spiruline», «Techniques de marketing/vente de la spiruline» assurés par la formatrice d’Entrepreneurs du Monde, avant de se voir intégrés dans le réseau du projet.

Ils ont pour mission de contribuer à l’amélioration de la santé des communautés dans lesquelles ils vivent à travers des ventes directes aux populations et des ventes internes dans leurs Mutuelles de Solidarité (Muso).

Dans la foulée, les Parents Santé et Vendeurs de Spiruline de la première promotion ont bénéficié d’une remise à niveau de leurs connaissances à travers une session de recyclage les 11 et 12 novembre. A l’occasion, tous les quarante six (46) acteurs du réseau ont été équipés de bocaux plastiques transparents pour la conservation de leurs stocks (contre les attaques des souris) et le transport de la spiruline pour les ventes. Forte de ce nouveau «bataillon» de porte-étendards, la Spiruline gagne ainsi du terrain à Dano et à Koper ! Bon vent à cette nouvelle promotion du Projet «Spiruline Microfinance et Santé» pour un monde sans faim !

Rapporté par W. Modeste SOUBEAGA
(Responsable Programme EdM-BF)